La Clinique vous tiens à jour de l'actualité des objets connectés

LE BLOG
Le premier test de grossesse connecté sort sur smartphone
9 février 2016
En plus de recevoir des mails, des notifications push sur l’actualité voire, plus important, des photos de chats avec des bonnets vautrés dans des coussins, les utilisatrices de smartphone pourraient très bientôt obtenir une information d’un tout autre calibre sur leur appareil. C’est sous les yeux d’une audience intriguée que le dispositif First Response Pregnancy Pro a été présenté par la société américaine Church & Dwight lors du salon sur les nouvelles technologies 2016 qui s’est récemment tenu à Las Vegas. Le principe ? Un bâtonnet innovant connecté au smartphone qui fait office de test de grossesse 2.0. Apple avait raison, il y a une application pour tout. Le fonctionnement du First Reponse Pregnancy Pro L’innovation n’est pas à trouver dans la nature du support chargé d’aimablement recueillir les précieux échantillons d’urines. Church & Dwight s’en est tenu au traditionnel bâtonnet. Ce qui change, c’est que celui-ci est relié via bluetooth à votre smartphone sur lequel il est nécessaire d’avoir téléchargé l’application dédiée. En moins de 3 minutes le résultat du test est dévoilé et c’est le début du bonheur ou de l’angoisse, selon le résultat et le contexte. Les petits traits fatidiques qui auront longtemps servi d’oracle à toutes les femmes sont ainsi délaissés, à la merci du langage morse, pour abandonner leur rôle à une interface épurée et moderne qui met des mots sur le résultat. appli-smartphone-grossesse-interface Le batonnet connecté au smartphone indique le résultat au bout de 3 minutes. Pour animer ces interminables secondes de suspens : l’appli vous accompagne dans votre détente. Quand l’application vous aide à ouvrir vos shakras Ce test de grossesse revisité n’a pas été uniquement conçu pour l’amour du bluetooth. Il est le fruit du mariage de plusieurs fonctionnalités qui offrent un accompagnement personnalisé à la femme avant, pendant et après le test. Une douce omniscience destinée à engendrer flegme et sérénité. Pour celles qui se sentent prêtes, l’application permet ainsi de calculer leur date d’ovulation pour les aider à tomber enceinte plus rapidement. Durant le test, l’utilisatrice est également armée dans sa lutte contre le stress au moyen de trois rubriques venues en renfort : « calme-moi », « détends-moi » et « instruis-moi ». Alors que la première vous crée une armure de tranquillité en vous enveloppant dans des sons et vidéos zen, la seconde joue l’offensive et s’appuie sur une armada de vidéos d’animaux mignons. Les chats ne sont jamais loin. Pour finir, la dernière rubrique, légèrement dépassionnée, s’aventure déjà dans les chemins du concret en relayant un flux d’informations médicales en lien avec les neuf mois qui peuvent potentiellement attendre la future mère de famille. On ne perd pas de temps. Un nouvel accompagnateur pour vous épauler dans votre grossesse Le message annonçant le résultat est bien évidemment adapté en fonction du désir de l’utilisatrice de tomber enceinte ou non (à indiquer au préalable). Si tel était le cas, c’est un feu d’artifice tout en majuscule admiré par une foule de points d’exclamations en liesse. Autrement, le message reste sobre, presque compatissant. En cas de grossesse confirmée, l’application se fend de plusieurs conseils utiles à base d’exhortations à prendre rendez-vous chez le gynécologue et d’indications physiques et nutritionnelles à respecter. Le plus dur commence. Ce premier test devrait arriver en France à la saison des amours, au printemps prochain, notamment sur Amazon. Son prix d’entrée ne dépasse pas l’entendement : 20 euros. Si le test est positif, vous ne serez plus à ça prêt. Les études et les loisirs, c’est moins donné. Sans parler du permis de conduire.