La Clinique vous tiens à jour de l'actualité des objets connectés

LE BLOG
Comment sauver un smartphone tombé dans le sable
30 juillet 2015
Le drame Période estivale oblige, les conseils pratiques s’adressent aux vacanciers de tous les rivages de France qui ont succombé à l’attrait du tourisme balnéaire et au nirvana de ses plages de sable chaud. C’est justement dans ces périodes de décompression et de relâchement que le danger peut planer le plus dangereusement sur votre innocent smartphone qui n’avait demandé qu’à prendre l’air lui aussi. Une maladresse plus tard, qu’elle ait été motivé par la réponse précipitée à un appel ou l’irrépressible désir d’immortaliser une scène de farniente des plus intenses, l’appareil peut se retrouver à l’article de la mort, gisant péniblement dans le sable, enseveli sous les grains qui l’empêchent de respirer… N’ayant pas été formé pour ce type d’urgence, le maître nageur chargé de surveiller la baignade ne saura pas réellement quoi faire. C’est donc à vous de jouer. Le sauvetage Le premier réflexe est de mettre la victime dans un coma artificiel profond en l’éteignant immédiatement. Nul ne sait vraiment ce que les potentiels grains de sable qui colonisent l’intérieur de la structure pourraient bien faire aux composants lorsqu’ils entreront en contact, surtout s’ils sont humides. Couper l’alimentation minimise ainsi le risque. La possible tumeur doit ensuite être extraite du patient : plusieurs procédés permettent de retirer les grains de sables. Pour la bagatelle de 10 euros, une simple bombe à air comprimé peut retirer tous les invités surprise qui ont élu domicile dans les interstices du clavier ou toute autre niche rassurante et chaleureuse où ils auront pu se glisser. Quelques pression en maintenant son téléphone vers le bas et en le secouant légèrement permettront de les déloger. Pour porter le coup de grâce, ou simplement prendre une mesure de sécurité supplémentaire, il est possible de recourir à l’artillerie lourde en faisant appel à son aspirateur. Une fois réglé à basse puissance et après avoir collé le plus petit embout possible à son extrémité, la machine doit être placée aux points d’entrée du portable (prise mini-jack, point de charge, haut-parleurs…) pour aspirer les ultimes insoumis qui auront déjoué la bombe à air comprimé. Néanmoins, il faut faire attention : si les dommages sont dramatiques et que la victime a absorbé une quantité trop importante d’eau et de sable, celle-ci doit être opérée de toute urgence par des professionnels. La Clinique du Portable peut ainsi vous sauver les pièces et surtout la carte mère en une simple opération. Les dernières précaution Si les grains de sable ne traverseront pas l’écran, ils peuvent tout de même causer des éraflures sur le verre. N’hésitez donc pas à les écarter et à en profiter pour nettoyer votre écran. Pour rappelle, les solvants, papiers essuie-tout, mouchoirs et encore moins les ongles, ne sont pas des solutions recommandées. Le salut passera plutôt par un chiffon microfibre, à l’instar de ceux utilisés pour nettoyer les verres de lunettes, ou bien une compresse ou un linge en coton. Une fois le traitement effectué, il ne reste plus qu’à rallumer le portable pour s’assurer de son bon fonctionnement. Si tel est le cas, la prochaine fois qu’il ira se baigner, pensez à lui faire mettre une combinaison adaptée. Un smartphone peut être protégé avec une housse spéciale comme une pochette plastique - donc waterproof - voire un sac de congélation hermétique. Et si l’envie vous prend de faire une petite visite médicale à la rentrée pour vous assurer que tout va bien, nous vous proposons des forfaits de nettoyage post période estivale ou un simple check-up complet de tous vos appareils. Vous n’êtes parfois pas le seul à avoir besoin de vous remettre dans le rythme…