La Clinique vous tiens à jour de l'actualité des objets connectés

LE BLOG
QArt : quand l’art rencontre les QR codes
4 janvier 2016
Olivier Tops. Un nom qui peut sembler familier pour tout amateur d’art autrefois séduit par la pratique du « nailshading » : des milliers de clous plantés sur un fond blanc pour un jeu d’ombres et de contrastes saisissant. C’était déjà très créatif. Et voilà que l’artiste continue de réinventer son domaine avec un nouveau concept d’œuvre où graphisme et QR codes font bon ménage : l’ère « QArt » vient de débuter. Incruster des messages multiformes dans les œuvres Le QArt cherche à développer une expérience nouvelle en insérant des messages cachés dans les œuvres proposées. Une manière originale d’explorer un peu plus toutes les potentialités de l’art optique. Visionnaire en vue. L’artiste s’appuie ainsi sur les millions de pixels qui composent chaque visuel afin de créer des QR Codes qui redirigent vers d’autres messages sous forme de texte, image voire vidéo. Les œuvres peuvent ainsi être appréhendées de deux manières : l’œil nu pour une première approche, puis un smartphone ou une tablette pour découvrir un second sens (qui n’est parfois que le renforcement du premier). Unique prérequis : télécharger et lancer l’application grauite développée pour l’occasion. C’est gérable. Beaucoup de portraits et de symboles Les premières réalisations d’Olivier Tops dans le QArt sont essentiellement consacrées aux portraits d’individus qui ont marqué l’histoire : Abraham Lincoln, Martin Luther King, Vincent Van Gogh… Les QR Codes dissimulés dans les œuvres renvoient alors à la biographie du sujet étudié, des anecdotes ou documents plus intimes voire des citations inspirantes. De quoi mieux cerner certains univers et saisir plus en profondeur la sensibilité décalée des artistes les plus fous. QArt_smartphone_colombe   Les QR codes du tableau « Peace » véhiculent des messages de paix, d’ouverture et de tolérance Et comme Olivier Tops ne fait jamais rien à moitié, l’innovation n’est pas uniquement à trouver dans le digital mais aussi dans le matériau même qui compose ses créations, une forme d’aluminium indestructible. L’adamantium a de la concurrence !